Océan, traduction, frénésie littéraire d'une rive à l'autre. Attrapez la vague au vol !

Les auteurs cubains

José Martí (1853-1895)

 

Martyre, apôtre et fondateur de la nation, sont quelques uns des qualificatifs que l’on attribue volontiers à Cuba à la figure emblématique de la Guerre d’indépendance (1898) qu’est José Martí et auxquels il convient d’ajouter ceux de poète, prosateur, dramaturge, journaliste et critique.

Grand voyageur aussi, de l’Espagne au Mexique et au Guatemala, José Martí vivra la dernière période de sa courte vie à New York. Jamais sa passion pour les arts et la beauté, alliée à la volonté de défendre un ordre social digne d’hommes libres ne se démentira.

En littérature, son écriture musicale et rythmée, où sons, couleurs et idées se répondent en une harmonie qui inspirera bien des poètes, dont Rubén Darío, se nourrit aussi d’une connaissance approfondie des classiques, qu’ils appartiennent aux littératures de langue espagnole ou d’autres langues. « Passeur », José Martí le fut : par ses activités de traducteur, par sa manière très personnelle de revisiter les œuvres antérieures d’origines et d’époques variées, par un souci de s’adresser aux enfants, avenir et promesse des Amériques.

 

Aux éditions de L'atelier du tilde :

 

// Petit doigt (2011)

 

// La crevette enchantée & Les deux rossignols (2011)

 

// L'Âge d'Or, quatre volumes façonnés et reliés à la main (2012, 2013)

Tous droits réservés L'atelier du tilde / Alexis Dedieu

Dernière mise à jour : printemps 2015