Océan, traduction, frénésie littéraire d'une rive à l'autre. Attrapez la vague au vol !

Monologues, Alberto Drago

Collection Les petits plis

SUR CE TITRE

LIRE UN EXTRAIT

ALBERTO DRAGO

DOSSIER DE PRESSE

BORDÉES

COMMANDER

Alberto Drago

Monologues

1ère éd. 2012

32 pages

14 x 14 cm

10 euros

ISBN : 979-10-90127-18-0

Édition soignée, tirage limité, pochette façonnée à la main, refermable par un bouton, tissu et papier de couverture vergé, Artoz.

 

Récit théâtralisé. Traduit de l'espagnol (Argentine) par Julia Cultien

Ajouter au panier

Édition soignée, reliée à la main

Vous pouvez parcourir virtuellement quelques pages de l'ouvrage et observer le travail d'illustration à l'intérieur du livre, en cliquant ici.

Résumé

Les deux personnages de ces deux courts monologues, l'un masculin, dans "Histoire d'une vedette improvisée pour spot publicitaire" et l'autre féminin, dans "Dame sérieuse cherche dame sérieuse pour entreprise sérieuse", auraient pu se donner la réplique tant leurs destins tragi-comiques se font écho. Arpentant tous deux les rues de Buenos Aires, le premier, jeune artiste plasticien, peine à boucler ses fins de mois tandis que la seconde, veuve à la retraite, survit grâce à son infatigable ingéniosité. Avec un humour grinçant, et sur fond de violence sociale, Alberto Drago dresse ici le portrait d'une société exclusive où, à l'image du plus grand nombre, les artistes comme les personnes âgées, ont bien du mal à trouver leur place. Courir les castings dans les agences de pub ou tricoter des sacs avec des sachets de lait, le défi est de faire preuve d'imagination !

Début de Dame sérieuse cherche dame sérieuse pour entreprise sérieuse :

 

CARMENCITA : Dans ce pays, les gens ne veulent pas travailler ! À moi on ne me la fait pas, monsieur le journaliste... Quand on cherche on trouve. Vous croyez peut-être que la vie m’a fait des cadeaux, à moi ? Eh bien non ! Le dollar qui grimpe, le dollar qui chute... moi, j’ai toujours travaillé. Mais les gens ont un poil dans la main. Pour un peu, il faudrait aller les chercher jusque chez eux. Mes belles années sont derrière moi, même si je ne fais pas mon âge. Combien vous me donnez ? Le secret, c’est que je ne fume pas et que ne bois pas d’alcool, comme Libertad Lamarque. Et je fais aussi du yoga, comme elle. J’ai commencé le yoga le jour où j’ai lu un reportage sur la Liber où elle disait qu’elle en faisait depuis des années. Et sur la photo elle était pliée comme un six. Ceux qui, comme moi, sont arrivés entiers dans ce millénaire, monsieur le journaliste, ou bien ils s’adaptent ou bien... Je suis allée au Centre Culturel d’une dame rondelette qui fait des tableaux, et je me suis inscrite à un cours. Au début je payais quarante pesos par mois. Mais je me suis arrangée pour nettoyer l’escalier en marbre le samedi, parce qu’on y donne des représentations de théâtre. Et maintenant je ne paie plus. « Le troc de l’art et la classe ouvrière », a dit la dame rondelette des tableaux. J’ai préféré ne pas lui répondre et continuer les cours de yoga. Je ne savais pas... je ne savais pas respirer ! Enfin, il faut de tout pour faire un monde. Moi... j’ai toujours souri à la vie. Alors, si la Liber le faisait ! Je me lève de bonne heure, j’arrose mes petites plantes, je bois quelques matés... le maté c’est mon seul vice, sans sucre, bien sûr. Il faut faire un peu attention à sa santé. Vous, mon garçon, vous êtes un bien jeune journaliste, faites attention à votre santé.

[...]

Alberto Drago est né en 1937 à Buenos Aires. Très tôt, il fait ses premiers pas dans le monde du spectacle comme acteur dans le cirque des frères Rivero, puis dans différentes troupes de théâtre indépendantes (Charles Chaplin, Ariel, Diagonal, etc). Il participe parallèlement à de nombreux ateliers, cours et séminaires, donnés par les figures majeures du théâtre argentin indépendant de l'époque, Marcelo Lavalle, Pablo Mantelli, Antonia Herrero, mais surtout Alejandra Boero, actrice célèbre qui crée en 1950 le Nuevo teatro [Nouveau Théâtre]. L'auteur travaille également pour la radio (théâtre radiophonique), la télévision (scénarios) et le cinéma, avant de se consacrer à la direction et à l'écriture théâtrale. À partir de 1982, il donne des cours à l'École Nationale d'Art Dramatique.

Alberto Drago est aujourd'hui critique de théâtre, dramaturge, metteur et scène, acteur et animateur d'ateliers de théâtre.

Parmi ses pièces les plus représentées : La Navarro, Sábado de vino y gloria [Samedi de vin et de gloire], Historias alegremente crueles [Histoires joyeusement cruelles], Se me murió entre los brazos [Il est mort dans mes bras], ou encore El que me toca es un chancho [Celui qui me touche est un porc]. L'auteur cherche à montrer à travers ses œuvres « combien les limites entre le quotidien, l'absurde et la cruauté sont ténues, mais aussi comment la destinée des hommes est régie par des forces occultes ou encore combien le pouvoir est fugace précaire.* »

 

* Perla Zayas de Lima, Diccionario de autores teatrales argentinos 1950-1990, Editorial Galerna, 1991, Buenos Aires, p99.

Télécharger le dossier de presse de ce titre

Section en travaux, repassez prochainement

La polysémie du mot bordée nous a semblé propice à héberger un certain nombre de prolongements thématiques en relation avec ce titre : la bordée, qu'elle soit un terme de navigation maritime, ou bien l'incitation à une escapade collective, élargit le hublot par lequel on (a)perçoit l'autre rive. Vous trouverez dans cette section des articles, médias ou entretiens susceptibles de faire écho au texte publié.

Section en travaux, repassez prochainement

Payer en ligne cet achat

Pour acheter nos ouvrages via notre site internet, il vous suffit de vous promener sur notre catalogue et de remplir votre panier.

Le paiement se fait via PayPal (paiement PayPal ou par carte bancaire). Il est donc complètement sécurisé.

Nous garantissons des délais d'expédition extrêmement brefs.

Payer par chèque

Vous pouvez passer commande en nous écrivant via le formulaire de contact, voire directement à l'adresse mail des éditions (contact@atelier-du-tilde.org) ou bien par téléphone (06 77 11 07 37)  Votre commande sera expédiée après réception de votre paiement (chèque ou virement).

 

En librairie

Tous nos ouvrages sont référencés sur les bases de données professionnelles.

Toutes les librairies de France sont donc à même de les commander même s'ils n'ont pas nos livres en boutique.

Nous garantissons l'efficacité et la rapidité de l'expédition.

 

Pour accéder à la liste de nos librairies partenaires, cliquez ici.

Tous droits réservés L'atelier du tilde / Alexis Dedieu

Dernière mise à jour : printemps 2015